Le dernier chapitre avec le petit voilier jaune Vagabond…



Ia Orana les amis!


Tom et moi nous vous souhaitons de joyeuses fêtes de fin d'année, le bonheur, la santé et que vos rêves se réalisent !


J'ai une belle histoire de Noël à vous raconter... La loi d'attraction existe ! Parfois, le destin réuni tous les éléments qui se concordent pour que le rêve devienne réalité... J'ai hâte de vous annoncer la bonne nouvelle !

Mais commençons d'abord par le début de l'histoire...


En novembre dernier, les annonces de vente de notre bien aimé Vagabond ont été publiées. Alors qu'il était pratiquement vendu à un surfeur australien, j'ai totalement paniqué à l'idée de me séparer de notre merveilleux petit voilier sans avoir la certitude qu'il y en avait un autre qui nous attendait quelque part...

Est-ce qu'on aura les moyens de nous acheter un bateau plus grand ? Comment on va faire ? Est-ce qu'on est fou de vendre Vagabond ? On vient d'investir beaucoup et on a même payé la taxe d'importation en Polynésie ! Et puis, il y a encore tellement d'îles qu'on aimerait visiter... Toute cette histoire d'annonces et de vente nous a franchement pris la tête ! Alors, on a tout suspendu et on a levé l'ancre pour visiter Raiatea, Tahaa et Huahine.


En fait, le principal motif pour lequel on a mis Vagabond en vente, c’était parce que Tom avait des raisons personnelles de refaire sa vie en Suisse (bref, c'est compliqué...). Il aurait dû sacrifier sa passion et ses rêves et cela nous a franchement déprimé... Non, c'était impossible de nous résoudre à l'idée de nous installer à nouveau en Suisse pendant plusieurs années! Alors, on a décidé de continuer à vivre nos rêves aussi longtemps que possible parce c'est ce qui nous rend vraiment heureux !


L'idée de nous séparer de notre Vagabond pour acquérir un voilier plus grand s'est gentiment installé. Tom a toujours eu des petits voiliers équipés simples dans la philosophie "keep it simple and stupid". Vagabond a été une véritable école de vie !

Aujourd'hui, on rêve de partager notre mode de vie et notre passion parce que le bonheur se double lorsqu'il est partagé.


Cependant, je n'arrivais pas à me faire à l'idée de vendre Vagabond sans avoir trouvé son successeur... J'avais besoin de pouvoir me projeter et afficher l'image de mon futur bateau pour me motiver à aller au boulot. J'ai donc passé beaucoup de nuits blanches sur mon portable à chercher...


1er critère et première selection: le budget. La taille défini le budget et l'équation est simple : petit bateau = petit budget, grand bateau = grand budget car les frais sont exponentiel.


Il faut dire qu'au départ, on s'est intéressé au Kelly Peterson 44 ou Formosa 46, un superbe voilier de 13,5 - 14m avec une excellente réputation. On peut les trouver pour 60 000 dollars sauf qu'à ce prix là, des frais importants vont se rajouter. Quand on achète un voilier âgé de 40 ans, il faut être conscient qu'il peut y avoir beaucoup de choses à remplacer. Mais cela dépend aussi de comment le bateau a été entretenu par son ancien propriétaire.


Les principales questions à poser :

Combien d'heures et quel âge a le moteur, est-ce qu'il a été révisé et quand ? Dans quel état sont les voiles ? Quand est-ce que le gréement dormant a été changé ? Dans quel état sont les réservoirs d'eau et de diesel ? Est-ce qu'il y a des problèmes d'osmose ? Dans quel état est le safran ?


Finalement, on s'est rendu compte que notre bateau de rêve de 44-46 pieds n'était pas très raisonnable. Il nous aurait coûté trop cher en rénovation, maintenance et en frais de stockage quand on rentre travailler en Suisse.


Alors, on s'est mis à chercher un bateau autour de 12 mètres avec les critères suivants :


- Un beau voilier aux lignes classiques (on ne voulait pas un bateau de série...)


- En polyester (finit l'acier) construit avant les années 1990, une construction très solide avec le safran et l'arbre d'hélice bien protégé.


- Confortable et sécurisant dans la grosse mer (parce que j'ai le mal de mer).


- Un bateau qui permet d'accueillir confortablement deux couples avec deux doubles cabines suffisamment grandes et idéalement deux cabines WC.


- Un cockpit central bien protégé (et par conséquent une gigantesque double cabine arrière, j'adore ! )


- Un voilier prêt à partir ! On ne veut pas passer des mois sur un chantier ou devoir investir une somme colossale...


- Le lieu nous importe peu, mais s'il peut être dans un endroit sympa et pas trop cher c'est mieux que la Méditerranée.


Pour un budget de 60 000 à 70 000 euros grand maximum (mais à ce prix tout doit vraiment être nickel !!!)

Et bien, franchement, bonne chance ! L'exercice s'est avéré très fastidieux ! J'en ai passé du temps à chercher... L'avantage, c'est que j'ai beaucoup appris sur les bateau, c'est passionnant !


Tom et moi, on aime les voiliers classiques américains et canadiens. J'ai étudié chaque bateau de cette liste : https://bluewaterboats.org/ et j'ai fait des recherches sur yachtworld.com et https://m.sailboatlistings.com/

pour avoir une idée du marché et du prix de vente de chacun de ses bateaux dans les modèles entre 37 et 40 pieds. On s'est aussi intéressé aux voiliers hollandais (ex: Koopmans).


Il y a quelques semaines, Tom envoie la newsletter aux amis germanophones pour donner des nouvelles. Il explique que Vagabond sera en vente à partir de mi janvier et qu'on va rentrer en Suisse pendant six mois, travailler pour pouvoir nous offrir le prochain bateau dont il énumère nos principaux critères de recherche.

La magie opère !!! Deux couples d'amis navigateurs suisses rencontrés en route nous écrivent parce qu'ils ont plus de 70 ans et ils pensent gentiment arrêter... Si c'est aussi difficile de nous séparer de Vagabond après 8 ans et avec l'objectif d'un voilier plus grand, je ne peux imaginer à quel point c'est encore plus dur après plus de 20 ans de voyage et de vie à bord du même bateau !

Il se trouve qu'un des deux excellent bateaux qu'on nous propose correspond en tout point à tous nos critères et même bien plus ! C'est le coup de cœur ! Oui je crois bien qu'on l'a enfin trouvé notre bateau de rêve !


Ce qui est fou, c'est qu'au même moment, je reçois un message d'une personne très intéressée par Vagabond, motivé et pressé de venir le visiter.


Chers amis, c'est le cœur pleins d'émotions que je vous annonce que notre histoire avec Vagabond se termine ici dans la magnifique baie d'Avea à Huahine. Il a trouvé son nouveau capitaine qui a eu le coup de foudre pour lui et qui en prendra grand soin. Gregory est un parisien qui a décidé de changer de vie. C'est quelqu'un de bien et je suis heureuse que se soit lui qui continuera à écrire la merveilleuse histoire de Vagabond, le petit voilier jaune... J'avoue que ça n'a pas été facile de m'en détacher et qu'il y aura encore des larmes qui vont couler mais maintenant je peux enfin me projeter et me réjouir du futur bateau...


J'imagine que vous êtes impatient de savoir qui remplacera Vagabond ? Quel bateau a fait chaviré notre cœur ? Et où est-il ?


Nous sommes heureux de vous annoncer que le prochain chapitre de notre histoire s'écrira à bord d'un "Vindö 65 DS". C'est un ketch suédois de 39 pieds.

Il est dans un état nickel, impeccable et je n'ai jamais vu une liste d'équipements pareillement détaillée ! (L'avantage d'acheter un bateau d'un suisse allemand perfectionniste...)

Il rempli absolument tous nos critères mais en plus, c'est un "pilothouse" (un poste de pilotage intérieur). C'est génial pour naviguer par mauvais temps ou aller dans les endroits froids ! D'ailleurs il a deux chauffages... On rêve de Patagonie, Alaska...

J'adore la cabine arrière qui est royale, la cuisine avec vue panoramique et tout l'intérieur est en mahagoni et en teck.


Au niveau qualité, les Vindö sont equivalent aux Halberg Rassy et il nous est proposé pour un prix très amical... Pour les propriétaires, c'est plus facile de s'en séparer en le remettant dans nos mains, pour nous c'est un incroyable cadeau !


Ce qu'il a de spécial, c'est que c'est une version exclusive du Vindö 65 qui combine tous les avantages des autres versions. Seulement deux bateaux ont été conçus ainsi et l'autre c'est le bateau du directeur du chantier Vindö. Il me tarde de vous le montrer en photos !


En ce moment, nous sommes en plein déménagement. On rempli quelques cartons d'affaires personnelles, surtout des bouquins, à envoyer chez mes parents en France. Le nouveau propriétaire de Vagabond emménagera le 24 janvier avec sa chérie. Cela nous laisse le temps d'organiser notre retour en Suisse. Nous allons travailler jusqu'en automne 2022 puis nous rejoindrons notre nouveau bateau qui nous attend au Panama, côté Atlantique à côté des îles San Blas 🤗 On se réjouit de revoir tous nos amis au Panama et d'accueillir nos amis à bord!


Joyeux Noël et à bientôt !