Logo 2022 mit Ruder definitiv_transparent.png
VAGABOND VII

NOS CRITERES DE CHOIX

Il y a une une part d’émotion dans l’achat d’un bateau. Certains voiliers nous parlent tandis que d’autres nous laissent froids, c’est avant tout une histoire de coup de cœur mais aussi de compromis. Il faut dire que Tom et moi, on est assez exigeant par rapport à notre voilier idéal... 

Voici nos principaux critères pour le choix de notre bateau : 

  • Le premier critère est bien entendu le budget. On trouve des voiliers pour des modiques sommes, mais on ne veut surtout pas un "bateau projet" et le rénover pendant des mois... Parce qu'on a passé suffisamment de temps et dépensé beaucoup d'argent sur des chantiers à rénover Vagabond VI... ​​

  • On veut un voilier entièrement équipé pour un tour du monde, soigné et prêt à partir. "Prêt à partir" signifie que dans l'immédiat, il n'y a pas de grands investissements à faire ni des mois de chantier à prévoir...  

  • La taille doit être de 37 à 40 pieds maximum. Pour rester en dessous des 12 mètres, financièrement c'est ce qu'on peut se permettre, car plus un voilier est grand plus les prix sont exponentiels ! Il faudra aussi compter débourser entre 10 à 15% de la valeur du bateau chaque année pour les frais de maintenance. 

  • Un autre critère très important : Tom doit pouvoir se tenir debout dans le bateau ! Donc la hauteur sous barrot doit être de minimum 190cm.

 

  • On est exigeant sur l'esthétique, on aimerait un beau voilier avec des lignes classiques.

 

  • Il faut qu'il soit en polyester solide (construit avant les années 90) avec le safran et l’arbre d’hélice bien protégé. Et un petit détail : on ne veut plus un bateau en acier... 

  • On rêve d'avoir beaucoup d’espaces de stockage.

  • On veut deux grandes cabines spacieuses et idéalement avec chacune sa propre salle de bain et suffisamment d'intimité afin d'accueillir confortablement un autre couple à bord.

 

  • On aime bien l'idée d'avoir un cockpit central bien protégé et avec l'avantage d'avoir une grande cabine arrière.

 

  • Il faut que ce soit un bateau très confortable et sécurisant dans le gros temps parce que j'ai le mal de mer ! 

Le destin nous a offert l’opportunité d’acquérir un Vindo 65, un ketch de 39 pieds qui répond à tous nos critères de choix et même bien plus ! Généralement, se sont des bateaux assez cher sur le marché et assez rare aussi, mais nous avons eu la chance de pouvoir l'acheter pour un bon prix!

 

Il est situé au Panama (côté Atlantique). C’est un classique suédois âgé de 44 ans, mais il ne fait pas son âge car il a été très bien entretenu. En effet, on n’aurait pas pu rêver mieux que d'acquérir un bateau d’un suisse allemand minutieux et méticuleux, qui, comme 2ème propriétaire, a pris soin de son bateau pendant 22 ans, mettant un point d’honneur sur la qualité.

Vindo 65 001.jpg

LES CARACTERISTIQUES DU VINDO 65 

Le Vindo 65 (11.65 m x 3.65 m, 10 tonnes) est disponible en trois variantes :

  • Sloop type S

  • Ketch avec cockpit central type MIX

  • Ketch avec pilothouse type DS ou MS

vindoe65faltblatt197x_img_1.jpeg
vindoe65faltblatt197x_img_2.jpeg

 

Le chiffre 65 indique la surface de voilure et non la taille du bateau! Le Vindo 65 a été construit à plus de quarante exemplaires. Notre bateau est une édition spéciale construite à seulement deux exemplaires qui combine les avantages de la version cockpit central et ceux de la version avec pilothouse. Un beaupré a été ajouté ainsi qu’une plateforme arrière.

 

La particularité des bateaux Vindos c’est qu’ils ont une coque en polyester résistante mais la superstructure de la cabine est en bois d’acajou et la finition du pont ainsi que celui du toit de la cabine sont en teck. La superstructure et le toit de la cabine de notre bateau ont été peint avec une peinture blanche car il a passé du temps sous les tropiques et ainsi il a gagné quelques degrés de fraicheur à l’intérieur de la cabine et nécessite ainsi  beaucoup moins d’entretien. 

 

Les Vindos sont des bateaux fantastiques avec une construction et une finition de très haute qualité. Avec une part de lest de plus que 40%, des lignes équilibrées et une garde-robe de voile appropriée, Vindo garde le cap de manière fiable et sûre, même par vent fort et vagues impressionnantes. Le confort et la sécurité sont garantis. L’habitabilité du bateau est incomparable mais c’est surtout l’extraordinaire navigabilité du long quillard qui lui a valu de nombreux adeptes dans le monde entier.

La superstructure en acajou
IMG_20220203_114116_edit_19898206336025.jpg

LES DONNEES TECHNIQUES DE VAGABOND VII

Architectes : John Lindblom & Carl Andersson


Constructeur : Chantier naval Nötesunds, Suède

Année de construction : 1978

Type : Vindö 65 DS édition spéciale, Ketch                                             
 

Matériel : Polyester (coque et pont), acajou (superstructure pont) et teck (finition pont)

Dimensions : 11.65 m (l. h. t. 13.00 m) x 3.65 m 

Tirant d'eau : 1.90 m

 

Déplacement : 11.0 t

​Pavillon : Suisse


Moteur : Yanmar 4 cylindres diesel in-board, 54 CV & propulseur d'étrave Vetus

Réservoirs de carburant : 250 litres & réservoir de réserve 120 litres

 

Réservoirs d'eau : 250 litres & réservoir de réserve 100 litres, dessalinateur (50 litres par h), chaudière 20 litres, réservoir d'eau noire 50 litres

Voiles : Grande-voile lattée avec lazybag & 3 ris, génois sur enrouleur, foc sur enrouleur, voile d'artimon, gennaker, para-sail
 

Mouillage : Guindeau Maxwell VWC 2200 avec télécommande, ancre principale : Spade inox (25 kg) & chaîne 8 mm acier duplex (100 m), ancre arrière: Spade aluminium (25kg), ancre de réserve: Crown Inox (15 kg) & ancre de stock, corde 25 mm (50 m), corde 12 mm (100 m)

Instruments de navigation :

Compas magnétique, sondeur combiné avec log et température, sondeur classique, GPS fixe avec affichage externe, GPS portable, traceur combiné avec GPS et Sonar avec Navionics, radar à large bande, iPad avec Navionics, Notebook avec Open CPN, env. 300 cartes nautiques, anémomètre avec affichage dans le cockpit, radio VHF avec DSC, récepteur/émetteur AIS, radio BLU avec modem, téléphone satellite Iridium, boussole de visée, radio VHF portable

Régulateur d'allure : Windpilot Pacific

Pilote automatique : Simrad AP 27 avec entraînement hydraulique

Électricité :

6 batteries 12 V (160 Ah par b.), 5 panneaux solaires (450 W), transformateur 12V / 230V 750 W, éolienne, chargeur 12 V, connexion électrique à quai 230 V, génératrice 2 KW (portable)

 

Confort : 

Cuisinière : à trois flammes avec un four, réfrigérateur, glacière Engel à compresseur 12 V
Toilettes: 2 WC manuels
Couchettes : cabine double à l'avant, couchage double et couchage simple au salon, cabine double à l'arrière
Chauffage : chauffage central à diesel, chauffage à pétrole au salon​
Annexe : pour 4 personnes, moteur hors bord 2 temps / 8 CV

Équipement de sécurité: bouée de sauvetage, 4 gilets de sauvetage automatiques avec lignes de sécurité, ligne de sécurité à l'arrière avec harnais de sauvetage, bouée d'urgence gonflable automatiquement, pompe de cale mécanique et électrique, radeau de survie pour 6 personnes, transmetteur 406 MHz, fusées de détresse, boîte étanche avec aliments, attirail de pêche et médicaments, dessalinateur (5 litres par h, électrique ou manuel)

L'HISTOIRE DES VINDOS 

 

Le fondateur du chantier Carl Andersson, est né dans une famille où ses ancêtres depuis au moins deux générations étaient constructeurs de bateaux de pêche. Il a créé le petit chantier naval Vindo en 1928 sur l'île d'Orust sur la côte ouest de la Suède, une île qui a une longue tradition dans la construction de bateaux.

 

Les bateaux Vindos étaient connu, comme l'a dit Ferenc Mate dans son livre "World's Best Sailboats”, pour "combiner la résistance et la longévité des coques et des cockpits en fibre de verre et d'un pont partiel, avec la beauté d'une maison en acajou verni magnifiquement conçue, avec des toits et des ponts en teck, pour créer un des plus beaux yachts du monde".

 

Les bateaux ont un look classique, avec une grande priorité sur le travail du bois et l'artisanat, tout en étant fiables et bons à naviguer. Leur apogée remonte à la fin des années 60 jusqu'à la fin des années 80. Le chantier a développé et construit des bateaux à longue quille, de l'ordre de 28 à 38 pieds. Ils sont désignés par zone de voilure, comme c'était courant à l'époque. Les 32, 50, 40 et 45 sont les plus connus. Ils ont également construit quelques bateaux plus grands, les 65 et 75.

 

Les coques sont en GRP très résistant et la superstructure est en acajou, avec des ponts en teck. Cela rendait les bateaux très beaux, mais aussi coûteux à construire et difficiles à entretenir. D'autres chantiers, comme Hallberg Rassy et Najad, ont également construit de bons yachts, mais sans la même quantité de boiseries et à un prix inférieur. Et 1962, l'allemand Christophe Rassy débarque en Suède et cherche un emploi, il travaillera au chantier Vindo avant de créer son propre chantier puis de s'associer à son concurrent Halberg.

 

Vindo a continué à construire les mêmes bateaux de haute qualité, mais pour concurrencer les nouveaux modèles sur le marché, ils les ont vendus à perte. Le chantier a dû céder aux nombreuses faillites et a arrêté la production de bateaux en 1990.

vindoe65faltblatt197x_img_0_edited.jpg

QUELQUES LIENS SUR LES VINDOS

 

  • Lien vers la publication sur les bateaux Vindos dans le livre "World's Best Sailboats” de Ferenc Mate (en anglais) :